Le cannabidiol, plus couramment appelé CBD, est une substance générant un marché prospère. Regorgeant de vertus, il se décline sous de formes multiples (fleurs à infuser, soins cosmétiques ou produits alimentaires).  

Toutefois, de nombreux points d’ombre entourent encore cette substance. Provient-elle de la même plante que le THC ? Quels sont ses effets secondaires ? Ses bienfaits ont-ils été prouvés par la science ? Son utilisation est-elle légale en France ? Et peut-on dire qu’il s’agit d’une drogue ? L’équipe de CBD Dundees fait le point sur cette molécule issue du cannabis et vous livre tous ses petits secrets.

Le CBD et le THC sont issus de la même plante (vrai)

CBD Dundees, la référence pour les habitués des produits au CBD, vous présente les molécules CBD et THC (Δ-9-tétrahydrocannabinol). Elles constituent les deux principaux cannabinoïdes que contient le chanvre. Cependant, leurs impacts sur l’organisme diffèrent l’une de l’autre. 

Le THC est la molécule qui, trouvée en grande quantité dans le chanvre, devient un stupéfiant engendrant la sensation de « planer ». En revanche, le CBD a une action apaisante sur le système nerveux, sans pour autant être psychotrope. En effet, il intervient positivement sur l’humeur et le bien-être.

À l’inverse du THC, le CBD ne cause aucune dépendance ni effet euphorisant. Il tempère même les contrecoups du tétrahydrocannabinol, et cela en raison de ses diverses actions métaboliques. 

À lire : Quelle différence entre CBD et THC ?

Le CBD entraîne des effets secondaires (faux)

En 2017, une étude a mis en relief l’innocuité du CBD. Elle démontre que le CBD n’a aucun effet secondaire nuisant à l’organisme. L’Organisation Mondiale de la Santé a estimé que sa consommation ne faisait encourir aucun risque pour la santé. 

À lire : Y a-t-il des effets indésirables avec le CBD ?

Les bienfaits du CBD sont prouvés par la science (vrai et faux)

Nombreuses sont les études axées sur l’efficacité du CBD. Toutefois, elles reposent toutes uniquement sur l’observation scientifique. Et une grande partie du mécanisme d’action de la molécule reste aujourd’hui encore méconnue. 

Ainsi, plusieurs études révèlent que le CBD pourrait avoir des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques efficaces contre les douleurs. D’autres considèrent que le cannabidiol pourrait s’avérer être un remède potentiel contre l’anxiété grâce à ses bienfaits anxiolytiques. Le CBD aurait enfin des propriétés antioxydantes.

Certaines vertus du cannabidiol ont été prouvés scientifiquement. Certains médicaments élaborés à base de CBD (pur) sont bénéfiques chez les individus souffrant d’épilepsie ou de sclérose en plaques. 

À lire : Les bienfaits et vertus du cannabis médicinal

Le CBD est légal (vrai et faux)

Aujourd’hui, la vente et la consommation de CBD sont légales en France. Toutefois, elle est soumise à certaines conditions instaurées par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca). 

Selon le droit de l’Union européenne, la culture du chanvre et le traitement des cultures sont réglementés dans tous les États européens. Les produits au CBD doivent être issus de culture de variétés de chanvre figurant sur une liste autorisée et ayant une concentration inférieure à 0,2% de THC. 

À lire : Légalisation du cannabis en France en 2020 : où en sommes nous ?

Le CBD est une drogue (faux)

Le CBD, ne remplissant pas les critères imposés par les organismes de la santé et les autorités, n’est pas considéré comme étant une drogue. Il n’a aucun effet psychotrope, c’est-à-dire ne cause ni dépendance ni une altération de la perception et de la conscience. 

Même en cas d’ingestion, par inattention, d’importantes quantités de CBD, le risque d’overdose est inexistant. Au pire, vous ressentirez une légère somnolence.

Bref, le CBD n’est pas qualifié de stupéfiant. Toutefois, il est toujours conseillé de bien vérifier l’origine et la contenance des produits qui en contiennent.