Pipes, vapoteuses, bangs, il existe aujourd’hui plusieurs façons de consommer du cannabis. Alors que beaucoup s’y sont accommodés, de nombreuses personnes affectionnent particulièrement l’art de rouler la ganja. Et si le joint reste la manière la plus populaire de fumer de l’herbe, le spliff et le blunt ont aussi ses aficionados. Comment distinguer les deux rouleaux ? On vous dit tout ! 

Le Blunt et le Spliff en quelques mots 

En tant qu’amateur de cannabis, vous avez sûrement déjà essayé la célèbre astuce consistant à le combiner avec du tabac ? C’est de là que proviennent les appellations des différents rouleaux. Mélanger les deux plantes dans un seul papier est connu sous le nom de « Spliff ». Vous pouvez modifier la proportion des herbes selon votre mood ou vos envies : 50/50, plus de cannabis avec un peu de tabac ou vice versa. 

La principale différence entre le spliff et le blunt réside dans le papier utilisé pour le roulage. Ce dernier est obtenu à partir de cannabis enroulé dans une enveloppe faite de tabac ou dans une feuille de cigare évidée.  

À lire : Conseils : rouler un joint de cannabis CBD à la perfection

Ce qui change en apparence du pliff à la blunt ?

Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes jettent le spliff dans le même sac que le joint. En effet, les deux produits se ressemblent à bien des égards : même couleur et même papier à rouler. Ils ont pourtant deux points de rupture : 

  • Le bourrage ;
  • La forme. 

D’habitude, les spliffs sont plus fins que les joints, car la quantité de cannabis est généralement supérieure à celle du tabac. En revanche, vous reconnaitrez facilement les blunts grâce à leur teinte havane. En effet, la feuille de roulage est épaisse et brune en raison de la quantité élevée de tabac. 

Des effets différents après-coup pour la blunt ou le spliff ?

Évidemment, du fait du pourcentage de cannabis contenu dans chaque rouleau, les effets ne sont pas les mêmes. Fumeur pressé ? Évitez le spliff. Certes, la proportion du tabac et de cannabis est souvent décidée avec plus de 50 % de cannabis. 

Ceci étant, la présence du tabac peut retarder les effets de votre herbe en plus d’en atténuer l’arôme. En revanche, certains consommateurs apprécient la façon dont la substance améliore la sensation. Le tabac, en raison de sa teneur en nicotine, agit comme un stimulant. Plus efficace qu’un espresso, le mélange donne instantanément un coup de boost pour se sentir vif toute la journée. 

Les effets du blunt sont, en revanche, largement décuplés ! Les enveloppes fabriquées à partir du tabac apportent la sensation planante sans en réduire la profondeur. Notons que les effets varient d’un consommateur à l’autre. 

Et au niveau du palais ?

Ceux qui ont l’habitude de fumer des spliffs diront que le goût n’a pas du tout changé. Mais, demandez à n’importe quel amateur de cannabis et ils pourront flairer le tabac de loin, même si votre mélange n’en contient qu’une infime quantité. Non seulement votre rouleau sentira plus la cigarette, mais le tabac aura tendance à éclipser l’arôme de l’herbe. Certains affectionnent, d’autres en ont horreur, c’est ainsi. 

Mais si votre herbe est chargée en terpènes, cela apportera forcément du piquant au fumet. Plus elle sera intense, et plus l’expérience sera meilleure. Le même constat est valable pour le blunt, avec une possibilité d’avoir un petit supplément de saveur. En effet, l’arôme de votre fumée dépendra essentiellement du papier de cigarette utilisé. Si vous aimez les goûts sucrés ou fruités, le Swisher, le White Owl ou encore le Backwood vous conviendront. En revanche, si vous avez l’habitude de rouler du Fronto, vous n’obtiendrez que le goût naturel du tabac. Envie de tester des produits au CBD ? Visitez notre CBD Shop de pur plaisir !

À lire : Que faire des feuilles de cannabis ?