Autour de la cinquantaine, les femmes subissent des bouleversements hormonaux impressionnants qui entraînent des effets secondaires tantôt gênants, tantôt pénibles. Certaines d’entre elles souffrent d’insomnie, d’autres de bouffées de chaleur faisant passer des nuits (presque) blanches. Beaucoup deviennent particulièrement irritables en raison des sauts d’humeur. 

Les symptômes de la ménopause ne se comptent pas sur les doigts de la main et varient en fonction de chaque femme. Ce phénomène naturel qui se traduit par la fin du cycle menstruel constitue l’un des principaux motifs amenant les porteuses d’hormones féminines à consommer des plantes médicinales contenant du CBD

Le CBD améliore-t-il le quotidien des femmes prémonopausées et postménoposées

Certaines études révèlent que les femmes postménopausées qui ont intégré de l’huile de CBD à leur alimentation avant la ménopause ont vécu moins de désagréments. La consommation de cannabidiol (qui agit sur l’hippocampe et la plasticité synaptique) réduit les pertes de mémoire. Dans le même ordre d’idée, cette herbe médicinale favorise le développement de nouvelles connexions entre les neurones.

Le CBD est aussi recommandé aux personnes vivant avec des troubles du sommeil, qui peuvent se manifester à l’occasion d’une dépression. Les récepteurs de la sérotonine (dont l’activité dépend du niveau d’œstrogène et de progestérone) seront activés. Par la même occasion, avec cette substance relaxante, les sauts d’humeur diminueront, de la même manière que la sensation d’anxiété. 

Les femmes ménopausées, qui ressentent fréquemment des douleurs musculaires, peuvent aussi compter sur les gélules à base de CBD. Parmi les nombreuses vertus attribuées au cannabidiol figure la protection des articulations. Avec l’âge, le corps tend à fabriquer davantage de molécules inflammatoires.  

Voici une liste d’autres symptômes ménopausiques qui apparaissent chez les femmes confrontées à un déséquilibre hormonal : 

  • Réduction de la densité osseuse ; 
  • Accumulation de graisse responsable de la prise de poids ; 
  • Assèchement de la peau ; 
  • Perte progressive du contrôle de la vessie. 

Ces effets secondaires peuvent se manifester dès la préménopause (également appelée périménopause), qui survient quelques années avant la ménopause. 

À lire : CBD et fibromyalgie une solution efficace contre les douleurs

Consommer du CBD pour prévenir la ménopause

Selon de nombreuses études, les symptômes de la ménopause peuvent faire irruption dans la vie d’une femme bien plus tôt que prévu. Maintes explications sont fournies dans la littérature scientifique :

  • Développement d’affections de longue durée ; 
  • Prédispositions génétiques ;
  • Traitement contre le cancer exposant à des radiations ;
  • Consommation régulière d’alcool et de tabac ;
  • Prise de médicaments impactant la production d’hormones sexuelles dans le corps.

C’est pourquoi il est conseillé de débuter les cures de CBD dès l’âge de 40 ans. Elles pourront durer jusqu’à l’achèvement de la ménopause, dont les signes précurseurs se manifestent une décennie plus tôt. Dans le détail, les femmes sont concernées par cette condition naturelle qui met fin à la capacité à procréer vers 45-50 ans. Il existe aussi des compléments alimentaires gélules ménopause très efficace et naturel. 

Concernant tout particulièrement le mode de consommation de cette composante non psychoactive de la plante de cannabis, on a l’embarras du choix. Si l’on met par exemple une petite dose d’huile de CBD sous la langue, les effets se ressentiront pendant 8 à 12 heures. En revanche, si l’on inhale du e-liquide à base de CBD avec une cigarette électronique, les bienfaits s’estomperont dans les premières heures qui suivent la pratique de cette médecine douce.  

Ménopause et CBD la bonne idée ?

Dans tous les cas, fumer du cannabidiol (ou en manger) ne permet pas de retarder l’apparition des symptômes. Dans le même ordre d’idée, sa consommation ne stoppe en aucun cas la ménopause. Le rôle joué par le CBD se limite à l’atténuation des effets secondaires de ce phénomène responsable de la modification du fonctionnement interne de l’organisme.

À lire : Les avantages du CBD sur les personnes âgées