Le mot qui revient sans cesse lorsque l’on veut s’informer ou approfondir ses notions sur le cannabis est « cannabinoïde » étant donné que c’est la clé pour la compréhension de toutes les utilisations de la plante de chanvre. 

Pour être clair, les cannabinoïdes sont des groupes de substances chimiques présentes dans le cannabis. Une fois isolés, ils peuvent être pleinement exploités. Il existe plus de 100 variétés de cannabinoïdes et les plus connus à ce jour sont le :

  • THC ;
  • CBD ;
  • CBC ;
  • CBG. 

Le CBG attire particulièrement l’attention des chercheurs. Quelle en est la raison ? Quelle est la différence avec le CBD ? Nous allons tout de suite le découvrir dans cet article.

Qu’est-ce que le CBG ? 

Le CBG ou le cannabigérol est un cannabinoïde qualifié de « mineur » en raison de sa faible concentration dans la plante de cannabis (de l’ordre de 1 %). Malgré le fait qu’il a été découvert dans les années 60, son infime présence dans le cannabis a suffi pour détourner le regard des chercheurs sur l’étude de son cas. 

Ce n’est que des années plus tard que l’on a découvert que le CBG est un « cannabinoïde mère », c’est-à-dire qu’il fait partie d’un des premiers groupes de molécules créés par le cannabis et qui, par synthèse, permettra de produire les autres cannabinoïdes notamment le :

  • THC ;
  • CBD ;
  • CBC.

À lire : CBN et CBD : quelle différence ?

Les bienfaits du CBG sur l’organisme

De nombreuses études ont permis de constater le potentiel thérapeutique du CBG. En agissant sur certains récepteurs de notre organisme, il permet d’aider efficacement à la régulation de certains processus organiques et hormonaux qui aident entre autres à :

Il convient de savoir que si peu de recherches ont été menées à propos du cannabigérol, elles s’avèrent prometteuses. Il serait nécessaire qu’elles soient plus poussées afin de mieux cerner les éventuels bienfaits du CBG sur l’organisme. 

Le fonctionnement du CBG sur l’organisme et la santé

Le CBG est avant tout un cannabinoïde, donc pour saisir son fonctionnement sur l’organisme, il faut comprendre comment les cannabinoïdes agissent sur le corps. Une fois dans l’organisme, ils interagissent avec des récepteurs qui font partie du système endocannabinoïde, parmi lesquels on peut citer les récepteurs CB1 et CB2.

Dans le cas du CBG, le récepteur CB1 est celui qui est le plus impacté. En effet, lors de la consommation de CBG ce dernier va, par son action sur le récepteur CB1, imiter les composés fabriqués naturellement par l’organisme par le biais du système endocannabinoïde qui inhibera l’assimilation de certaines hormones par le corps. C’est grâce à ce processus complexe que le cannabigérol permettrait d’apaiser le corps et l’esprit.

À lire : CBN et CBD : quelle différence ?

CBD vs CBG les différences et usages

Comme expliqué plus haut, le CBD est issu du CBG. Plus précisément, il est issu de la forme acide du CBG : le CBGA. Bien qu’appartenant à la même famille, ces deux cannabinoïdes sont différents, autant dans la structure moléculaire que dans le volume présent dans le chanvre. 

Mais, les recherches s’accordent sur le fait que le CBD et le CBG ne possèdent aucun effet psychoactif et surtout qu’ils agissent sur les récepteurs impliqués entre autres dans la douleur et la sensation de chaleur. Néanmoins, les deux molécules ont des applications cliniques différentes. Il est difficile de réaliser une réelle comparaison dans la mesure où l’avancée des recherches scientifiques concernant le CBG sont seulement à un stade embryonnaire.

Découvrez sur notre Shop cbd nos différentes gamme de produits !