Au même titre que toutes les sortes d’huile, celles au cannabidiol peuvent se décomposer avec le temps, même si le contenant n’a pas encore été ouvert. Il serait intéressant de s’informer sur la manière de conserver l’huile de CBD longtemps. 

Plus le temps passe, plus la qualité des terpènes contenus dans le liquide se dégradera, au point qu’il changera de couleur et d’odeur. En revanche, les produits comestibles au CBD, tels que les gélules et les boissons, pourront être stockés sur une durée plus longue. Ceux-ci contiennent des conservateurs. 

Une conservation efficace permet d’utiliser l’huile de CBD pendant deux ans 

Quand les teintures d’huile de CBD sont conservées dans les règles de l’art, les composés chimiques qu’elles renferment agiront correctement pendant au moins six mois. Ce délai court à partir de la date d’ouverture du flacon et peut s’étendre à deux ans dans les meilleures conditions de stockage. 

Dans la mesure du possible, il faut ranger l’huile de cannabidiol dans un endroit à la fois sombre et frais. Il est donc préférable d’éviter de l’exposer à la lumière du soleil ou de la déposer à proximité du grille-pain ou du four au risque d’en accélérer la décomposition. Dans ce cas, le liquide agira moins rapidement et moins efficacement. Pour profiter des nombreux bienfaits de cette solution, il sera alors nécessaire d’augmenter les dosages à chaque utilisation.

Lorsque l’on cherche à conserver l’huile de CBD sur un intervalle de temps plus long que d’habitude, il est conseillé de le ranger dans le congélateur et de prendre le soin de passer la bouteille sous l’eau chaude avant toute application. 

À lire : Top 5 des usages de l’huile de cannabis

La date d’expiration de l’huile de cannabidiol précisée sur le packaging

La date d’expiration doit se trouver sur l’emballage, souvent sur l’étiquette collée sur le contenant ou au bas du flacon en verre teinté. Il arrive également que celle-ci soit inscrite sur le bouchon de fermeture. Il est important de vérifier systématiquement cette information avant d’effectuer le paiement à la caisse. 

Les personnes qui ont l’habitude de se procurer de l’huile de cannabidiol doivent déjà connaître les doses qui leur suffisent au quotidien. Celles qui ne le savent pas peuvent demander des conseils au vendeur de la boutique de CBD. Il saura leur donner quelques recommandations, selon qu’elles souhaitent mettre le liquide sous la langue, dans les aliments ou dans une huile de massage. 

En outre, il est facile de savoir si l’huile est périmée ou non. Une solution brumeuse et trouble (lorsqu’elle est observée à la lumière) laissera penser que le délai d’utilisation a été dépassé. Si le liquide garde une couleur claire, c’est bon signe, à moins qu’une odeur de rance se dégage du flacon lorsqu’il est ouvert. 

Consommer de l’huile périmée expose-t-il à des risques ?  

Une fois périmée, l’huile de CBD aura un goût étrange et une odeur particulière. Cela ne signifie pas pour autant que sa consommation nuira gravement à la santé. Certains consommateurs ont trouvé la parade pour éviter au mieux le gaspillage. Plutôt que de jeter les flacons d’huile, ils s’en servent par exemple dans les situations suivantes : 

  • Nettoyage de la peau en tant que démaquillant ;
  • Hydratation et lissage de la peau du visage ;  
  • Renforcement du cuir chevelu abîmé. 

D’ailleurs, de nombreuses marques de cosmétiques commercialisent des huiles et des crèmes à base de cannabibiol. CBD Dundees en vend sur son site, à côté des compléments alimentaires au CBD et des produits d’hygiène. 

Il convient de rappeler que le CBD possède de nombreuses vertus, quel que soit son mode d’administration. Ce cannabis light contribue au bien-être de ceux qui en consomment, sachant qu’il produit les effets ci-dessous (liste non exhaustive) : 

À lire : Les meilleurs astuces pour dormir rapidement facilement !