Conserver son cannabis dans des sachets en plastique ne permet pas de préserver sa fraîcheur. Les méthodes de conservation font toujours débat chez les producteurs. Apprendre à protéger la weed des facteurs dégradants est essentiel pour se constituer une réserve personnelle. 

Il arrive en effet que l’on retrouve son herbe excessivement sèche ou moisie, quelques jours seulement après son achat. Notre Shop CBD Dundees livre les bonnes pratiques pour ne plus avoir ce genre de mauvaise surprise. 

Pourquoi accorder autant de soin à la conservation du cannabis ? 

Tout simplement parce que les têtes de cannabis sont particulièrement fragiles. L’humidité, mais également la lumière et la température ambiante peuvent favoriser la décomposition de l’herbe. Ce sont donc autant de facteurs à surveiller de près pour préserver la qualité de la weed et plus tard profiter d’une expérience plaisante. 

Toujours est-il que la plupart des consommateurs attachent à raison énormément d’importance à l’humidité. Trop élevée, elle augmente les risques d’apparition de moisissures. Trop faible, elle asséchera l’herbe. Pour éviter ces cas de figure, il vaut mieux maintenir l’hygrométrie entre 54 et 63 %. 

Au sujet de la lumière, il est bien connu que les rayons du soleil sont néfastes pour les têtes. En effet, les rayons UV accélèrent la décomposition des principaux cannabinoïdes. Il faut donc penser à conserver le cannabis à l’abri de la lumière. 

La température ambiante mérite également toute l’attention des consommateurs. Dans un milieu excessivement chaud, le cannabis aura tendance à s’assécher. En revanche, lorsqu’il est exposé à un froid intense, les trichomes se décolleront et finalement la weed perdra sa puissance. Pour ne rien laisser au hasard, on maintiendra ainsi la température entre 10 et 23 °C.

Il convient de savoir que même si ce point est rarement abordé, la ventilation peut tout aussi bien bonifier que détériorer un stock de ganja. Après la récolte, les trichomes « murissent » au contact de l’oxygène. Néanmoins, entreposer les têtes dans un milieu excessivement ventilé accélérera leur décomposition.

À lire : Comment réussir le séchage de cannabis et de ses plants de weed ?

Quelles conditions réunir pour mieux conserver du cannabis ?

Les producteurs de cannabis continuent d’explorer de nouvelles idées pour mieux conserver la ganja. Pour l’heure, les bocaux gardent la faveur des simples consommateurs. Ils doivent être munis d’un couvercle à joint. En conservant les têtes dans un milieu hermétique, il est possible de maîtriser le niveau d’humidité, mais également la ventilation, la température et la lumière.

Pour gérer ces deux derniers facteurs, on privilégiera les conserves en verre transparent. Leurs parois laisseront filtrer les rayons du soleil de sorte qu’il soit possible de moduler l’exposition à la lumière et réguler la température de leur contenu par la même occasion. Il suffira donc de choisir le meilleur endroit pour conserver la ganja dans les meilleures conditions.

Afin de garder les têtes de cannabis fraîches, il faut remplir les conserves à ¾. Idéalement, on optera pour des bocaux d’une contenance de 1 L. Avant de laisser reposer le tout sur le lieu de son choix, il convient de bien fermer le couvercle et serrer le joint. Sans cela, l’air s’infiltrera et la weed perdra progressivement sa saveur. Il en reste qu’il est tout de même conseillé d’ouvrir les conserves une à deux fois par semaine pendant un quart d’heure. Cela évitera notamment que des bactéries se multiplient à l’intérieur de ces contenants. 

Que penser des produits conçus pour conserver la ganja ?

Sur le marché, il existe des produits pensés pour conserver le cannabis. Certains consommateurs en pensent beaucoup de bien, mais d’autres ne voient pas l’intérêt d’en acquérir. Pourtant, ces articles à l’exemple de CVault ont été conçus par des producteurs connaissant toutes les contraintes liées à la conservation du cannabis. Ils devraient permettre de préserver les têtes pendant plusieurs mois. Toutefois, il serait toujours judicieux de consulter les avis laissés par d’autres acheteurs avant d’effectuer tout achat. Mieux vaut se tourner vers les modèles les plus prisés.

À lire : Cannabis THC dans le sang : combien de temps la weed reste t’elle ?