On dit qu’une personne est accro au cannabis quand elle ne peut plus agir normalement sans en consommer. C’est une prise répétée qui conduit à une telle addiction. Pour en finir avec cette dépendance, il faut avant tout vouloir vraiment s’en sortir. Un sevrage entraîne souvent un syndrome de manque, dont les signes, variant d’un consommateur à l’autre, sont :

Afin d’optimiser les effets d’un traitement médicamenteux, il est possible de l’accompagner d’une cure de CBD. Même chose pour les personnes cherchant à arrêter de fumer du tabac, la consommation d’un produit à base de cannabidiol diminuant l’envie de cigarettes. Mais changer son mode de vie est aussi essentiel pour un sevrage de cannabis réussi.

À lire : CBD pour arrêter le cannabis : avis et conseils

Quelles sont les différences entre CBD et THC ? 

Tout d’abord, il convient de souligner que ces molécules sont toutes les deux issues du plant de chanvre et agissent sur les récepteurs de l’organisme tels que :

  • Le système immunitaire ;
  • Les organes ;
  • Le système nerveux.

Mais, possédant des propriétés chimiques différentes, ils n’affectent pas le corps humain de la même façon. De plus, à la différence du THC, le CBD ne représente aucun danger pour la santé. Il ne rend ni stone ni dépendant, mais procure plutôt un effet sédatif et relaxant. C’est pourquoi il est souvent utilisé pour calmer le système nerveux ainsi que pour améliorer le bien-être et la qualité de vie du consommateur. On le retrouve même dans des produits cosmétiques, en tant qu’ingrédient principal.

Il est surtout intéressant de savoir qu’à un certain taux, le cannabidiol agit à l’encontre du tétrahydrocannabinol, et limite ses effets indésirables, appelés bad trips, tels que :

Il a également des propriétés antipsychotiques. Voilà l’une des principales raisons pour lesquelles il fait actuellement l’objet de diverses études scientifiques.

À lire : Quelle différence entre CBD et THC ?

Le CBD est-il efficace pour aider le sevrage du cannabis ? 

Le cannabidiol permet de se sevrer avec plus de facilité. D’ailleurs, il est utilisé pour traiter toute addiction (toxicomanie, alcoolisme, etc.). Il s’agit d’une excellente solution pour prévenir une rechute. Elle diminue la dépendance de manière progressive, en apaisant le corps et l’esprit.

Le vapotage d’un e-liquide au CBD est la forme de consommation la plus efficace, parce qu’il donne l’impression de fumer un joint. En plus de mieux supporter le syndrome de manque, le fumeur profitera des bienfaits relaxants du produit, sans les effets psychotropes du cannabis qui seront neutralisés.

La prise de CBD maximise donc les chances de réussite du sevrage. Bien entendu, elle doit être accompagnée de nouvelles habitudes de vie. Il serait par exemple judicieux de pratiquer régulièrement une activité saine ou enrichissante pour s’occuper l’esprit et oublier l’envie de consommer du cannabis.

À lire : CBD : arrêter de fumer grâce au cannabis CBD légal

Comment le CBD aide-t-il à soulager les effets secondaires du sevrage du cannabis ? 

Le sevrage de cannabis s’accompagne d’un syndrome de manque pouvant se traduire par :

  • Une forte anxiété ;
  • Un sentiment de colère ;
  • Une certaine agressivité.

La personne dépendante peut également présenter des symptômes tels que les :

  • Maux de tête ;
  • Maux de ventre ;
  • Tremblements ;
  • Sueurs ;
  • Nausées et vomissements.

La consommation de produits à base de CBD aide à soulager ces effets secondaires du sevrage, en plus de permettre d’éviter d’avoir les yeux rouges et dilatés. La personne dépendante sera ainsi moins tentée de reprendre du cannabis pour combler le manque qu’elle peut ressentir.