Comment fonctionne le CBD ?

Rappelons avant tout que le CBD ou cannabidiol est une substance active, souvent confondue avec le THC, que l’on retrouve dans le plant de chanvre. La molécule appartient à la famille des cannabinoïdes. Elle s’obtient au moyen de diverses techniques d’extraction. Pour des raisons multiples, elle fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études scientifiques. Parmi ses innombrables vertus peut être citée son action contre l’anxiété, l’angoisse et le stress.

Le CBD aide également à soulager les douleurs physiques et à combattre le manque de sommeil. Sa vente et consommation sont légales en France, du moment que le taux de THC présent dans les tiges et graines de chanvre n’excède pas 0,2 %. Sur le marché, il est proposé sous forme de capsule, e-liquide, ou encore d’huile. Il est également possible d’y trouver des produits comestibles et des produits cosmétiques à base de cannabidiol.

Voyons de plus près le rôle de la molécule du CBD et quelle en est son étendue.

Quelle est la molécule du CBD ? Quel rôle joue-t-elle ?

Le cannabidiol, dont la formule brute est C 21 H 30 O 2 , est une molécule du chanvre découverte en 1963. Il est plus précisément tiré de la plante Cannabis sativa. Sa proportion est variable d’un plant à l’autre. En agissant sur le système nerveux, il envoie des signaux entre le cerveau et les autres parties du corps pour diminuer l’impact de la douleur et de l’anxiété. Il ne les fait cependant pas disparaître. Lipophile, il s’accumule dans les substances grasses alors que son élimination de l’organisme est lente.

Le CBD module l’action des endocannabinoïdes, des substances qui sont naturellement créées par le cerveau. Il contre par ailleurs les effets nocifs du THC sur les fonctions cognitives. Une fois dans l’organisme, il est métabolisé en de nombreux composés. Seule une faible proportion parvient à atteindre la circulation sanguine. Elle ne risque de modifier ni le rythme cardiaque ni la température corporelle et encore moins la pression artérielle du consommateur.

Il est tout aussi important de savoir que le CBD possède notamment des propriétés antioxydantes et apaisantes. Il réduit les lésions cérébrales liées aux pathologies dégénératives. De même, il atténue celles qui sont causées par des troubles ischémiques. Non seulement il stimule la plasticité synaptique, mais optimise également la neurogenèse.

En savoir + : effets thérapeutiques du CBD

Parcourez notre sélection
des meilleurs e-liquides au CBD

E-LIQUIDES AU CBD

À quelle étendue ? SEC, CB1 et CB2 ?

Si le CBD peut procurer un grand nombre de bienfaits au corps humain, c’est parce que ce dernier produit également une sorte de THC et possède des récepteurs qui fixent les molécules de manière indirecte. Il s’agit des récepteurs CB1 qui sont essentiellement présents dans le cerveau et des récepteurs CB2 qui se trouvent surtout dans les organes périphériques. En même temps, le cannabidiol interagit avec d’autres récepteurs de l’organisme.

La molécule peut ainsi influencer le système endocannabinoïde (SEC), dont le CB1 et le CB2 sont les récepteurs cellulaires principaux. Celui-ci fonctionne tel un système régulateur dans les organes vitaux, le système immunitaire et les régions du cerveau. Il veille à ce qu’ils restent en bon état de fonctionnement. Quand ce n’est pas le cas, il vient l’aider en signalant la libération d’enzymes spécifiques ou de composés biologiques.

En effet, le CBD a également la capacité d’influencer des récepteurs qui provoquent la libération de sérotonine, un composé chimique qui favorise le sentiment de bien-être éprouvé par le consommateur. Il interagit aussi avec les canaux TRP qui existent à l’intérieur des cellules du corps. Leur rôle est de surveiller entre autres la douleur et la température. En cas d’anomalie, ils transmettent un message chimique à la cellule à laquelle ils sont reliés.

La consommation de CBD n’active pas tout simplement les récepteurs CB1 et CB2. Elle favorise également la création de cannabinoïdes par le corps. Soulignons aussi que le cannabidiol peut même générer une réaction des récepteurs du foie (PPAR-alpha).

CBD : un rôle plutôt vaste !

Le rôle du CBD est bien vaste. Celui-ci intervient dans plusieurs processus physiologiques tels que l’humeur, le sommeil, l’appétit, etc. Il aide l’organisme à maintenir l’équilibre en plus de veiller à son bon fonctionnement.

Sa consommation entraîne un nombre important de réactions sur des fonctions physiologiques. Ci-dessous les effets en question :

  • Anxiolytique ;
  • Antipsychotique ;
  • Antiépileptique ;
  • Sédatif ;
  • Neuro-protecteur ;
  • Anti-dystonique ;
  • Anti-inflammatoire ;
  • Immunosuppresseur ;
  • Antiémétique.

En conséquence, le CBD présente des propriétés décontractantes et agit positivement sur les états d’insomnie et de stress. D’autre part, il est efficace pour ralentir le vieillissement prématuré des cellules du corps grâce à ses bienfaits antioxydants. En effet, il neutralise les radicaux libres qui se trouvent dans l’organisme. Anxiolytique, il permet également de calmer la nervosité liée aux symptômes de manque d’une addiction. Il est donc d’une grande aide dans le sevrage nicotinique et dans la lutte contre les dépendances. Au sujet de son action neuro-protectrice, elle en fait une solution pertinente pour atténuer les crises épileptiques résistantes.

Continuer le guide : la différence entre THC et CBD

Notre sélection des meilleurs produits au CBD

LA GAMME DE PRODUITS CBD