Réussir le séchage du cannabis

Comment réussir le séchage du cannabis ?

Le processus de culture du cannabis ne se limite pas à la récolte. Sécher correctement une récolte de cannabis est primordial pour éviter la contamination par les moisissures. Si elle est accomplie avec succès, vous obtiendrez de la weed de qualité, riche en arômes et en saveur. Découvrez comment réussir le séchage de cannabis.

Comment de temps faut-il pour sécher le cannabis ?

Bien qu’il soit possible de donner une fourchette de temps approximative que peut prendre le séchage de la weed (10-20 jours), il est difficile d’affirmer précisément combien de temps le cannabis met à sécher. Et pour cause, les conditions environnementales entrent en compte. Retenez que le cannabis doit être séché aussi lentement que possible, mais pas trop non plus pour ne pas faire de vos fleurs le repas des parasites et champignons.

À lire aussi >> Les 3 meilleurs forums cultivateurs de cannabis

Les techniques de séchage du cannabis 

Le choix de la technique de séchage de la weed diffère en fonction du type de culture et de la taille de la plante. Voici deux solutions incontournables pour faire sécher le cannabis.

Le séchage du cannabis en filet

Méthode de séchage de cannabis à privilégier pour les grandes cultures, les filets se munissent de plusieurs étages, idéal pour ordonner les têtes de cannabis par taille ou par date de coupe. Vous pouvez tout à fait garder un ou deux étages pour la matière végétale destinée à l’extraction de résine, comme les feuilles ou les micro-têtes en bas des plantes. 

Afin de simplifier le processus de séchage du cannabis, veillez bien à ce que les têtes ne se touchent pas entre elles. Ceci est primordial pour ne pas laisser apparaître les champignons de type botrytis. 

Les cordes d’étendage 

Ce type de séchage de cannabis sert le plus souvent aux plantes d’extérieur, leurs branches étant souvent bien plus imposantes. Nécessitant plus d’espace que les filets, cette méthode consiste à couper les branches de la plante l’une après l’autre, et à les suspendre tête vers le bas en évitant qu’elles entrent en contact.

Notez que pour réussir le séchage du cannabis, il ne sert à rien de suspendre les plantes avant d’avoir coupé au moins les grandes feuilles, qui contiennent aussi beaucoup d’humidité. Il est important d’avoir une idée de la longueur des branches à suspendre, afin d’être sûr de tendre les cordes assez haut et de ne pas laisser les têtes toucher le sol et se salir.

À lire aussi >> Différences entre culture indoor et outdoor du cannabis

Conditions pour sécher le cannabis : température et humidité 

Pour que le séchage ne dépasse pas la durée prévue et attire champignons et moisissure, la salle de séchage de cannabis doit pouvoir créer des conditions de température et d’humidité idéales.

En d’autres termes, si vous avez la chance de travailler dans un environnement dans lequel des surveillances climatiques sont régulièrement effectuées, maintenir des températures froides (16 à 18 °C) préservera certains composants volatils, et permettra d’obtenir une fleur de cannabis de meilleure qualité à la fin du séchage. Les 10 premiers jours du processus, gardez un taux d’humidité aux alentours de 55 %. Pour les jours restants, il est conseillé de passer à 45-50 %. L’objectif consiste simplement à ralentir le processus de séchage, pas à l’arrêter.

Si vous prenez bien en compte tous ces conseils pour réussir le séchage du cannabis, vos têtes de weed devraient pouvoir passer à l’affinage en 1 à 2 semaines.

Pour aller plus loin >> Réaliser un curing cannabis parfait facilement

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit

Nos derniers articles

Dundees sur les réseaux !

Nos meilleures ventes

Notre gamme de produits

Catégories d’articles

Go to Top