COMMENT CONSOMMER LE CBD ?

Les conseils d’utilisation du CBD

Le CBD peut être utilisé de différentes manières : par ingestion, onction, vaporisation et inhalation. Le choix s’effectue en fonction de nombreux critères, à commencer par les préférences personnelles du consommateur. Certains produits à base de cannabidiol procurent des effets plus durables que d’autres. Parmi les différents modes d’administration, on distingue :

  • La voie sublinguale ;
  • La voie orale ;
  • La voie cutanée ;
  • La voie respiratoire ;

Afin d’optimiser l’efficacité du produit, il est préférable de les alterner. Certains utilisateurs combinent même l’application locale à la voie orale.

Dans tous les cas, il est conseillé de commencer avec une faible dose de CBD par jour et d’ajouter la même dose après quelques semaines, et ainsi de suite.

CBD voie sublinguale

Conseil #1 : CBD par voie sublinguale

C’est l’huile qui se consomme par voie sublinguale. Le CBD absorbé de cette manière présente une biodisponibilité bien plus élevée que celui qui est administré par voie orale.

Les gouttes d’huile doivent rester sous la langue pendant environ 1 minute. Les muqueuses buccales, qui sont en contact avec le flux sanguin, pourront ainsi absorber les composés actifs du CBD. Ils interagiront plus rapidement avec le système endocannabinoïde. L’absorption par voie digestive et la métabolisation par le foie sont contournées. Les premiers effets peuvent alors être ressentis dès 15 minutes après la prise, voire plus tôt.

L’huile de CBD est le mode d’administration qui offre le meilleur rapport qualité-prix. Elle est accompagnée d’un goutte-à-goutte ou d’un pulvérisateur pour faciliter son utilisation, notamment son dosage. Elle peut être versée sur un aliment solide ou liquide que l’on va avaler, même dans une tasse de café. Il faut savoir que l’Epidiolex est par exemple une huile qui contient une forte concentration de cannabidiol. Celle-ci est prescrite dans le traitement des formes sévères d’épilepsie.

Conseil #2 : CBD par voie orale

La capsule convient tout à fait aux travailleurs parce qu’elle peut être consommée très discrètement. C’est le mode d’administration le plus facile à doser et le plus familier pour de nombreux utilisateurs. Comme les produits comestibles, il constitue le choix parfait pour les personnes qui sont fréquemment en déplacement. Cependant, le produit se retrouve directement dans le système digestif. Le foie filtrera alors le CBD et seuls 20 % seront absorbés par l’organisme.

Les effets du cannabidiol ne se feront ressentir qu’au bout de 30 minutes après la prise. En revanche, ils peuvent durer jusqu’à 6 heures.

Parmi les produits à consommer par voie orale, on retrouve la gélule et la pâte de CBD. Au sujet de cette dernière, il faut la frotter contre les gencives pour qu’elle soit bien efficace. Les principes actifs du cannabidiol atteindront ainsi directement le système sanguin.

En outre, on distingue également les produits comestibles tels que le chewing-gum, le café, la tisane, le gâteau, le thé, le biscuit, le bonbon, le miel et le chocolat au CBD. Ils présentent l’avantage d’avoir meilleur goût et de se décliner en divers parfums et saveurs. Concernant les infusions, il faut juste les laisser infuser 4 minutes dans de l’eau chauffée à 60 degrés. Pour faciliter l’assimilation du cannabinoïde, il suffit d’y ajouter un corps gras, du lait entier par exemple.

Aujourd’hui, des solutions liposomales sont également proposées sur le marché. En plus d’être plus rapides, leurs effets sont 4 fois plus puissants. Elles sont également faciles à doser. Par comparaison avec les essences huileuses, elles ont meilleur goût et sont trois fois moins chères. D’autre part, elles peuvent être bues directement ou diluées dans une boisson.

Bref, l’administration orale est le choix idéal pour un traitement qui ne nécessite qu’une faible concentration de CBD et qui s’effectue sur une longue période.

>> En savoir + : comparaison THC et CBD

DÉCOUVREZ NOTRE SÉLECTION DES MEILLEURES HUILES AU CBD

HUILES AU CBD
CBD voie cutanée

Conseil #3 : CBD par voie cutanée

L’application topicale du cannabidiol est recommandée pour une action rapide sur une zone bien précise : une acné, une peau irritée, etc.

Ce sont les crèmes, les lotions, les pommades et les baumes au CBD qui agissent localement. Ils n’atteignent pas la circulation sanguine et s’appliquent directement sur la peau 2 à 3 fois par jour en cas de :

  • Douleurs osseuses ;
  • Affections cutanées ;
  • Inflammations ;
  • Infections ;
  • Blessures ;
  • Brûlures ;
  • Piqûres d’insectes ;
  • Maladies de la peau.

En effet, ils sont efficaces pour soulager les démangeaisons, les plaies et les éraflures. Aujourd’hui, le CBD se retrouve également dans les produits de soins tels que les nettoyants, les hydratants et les tonifiants. Ils possèdent des propriétés réparatrices, calmantes ou encore antioxydantes.

Conseil #4 : CBD par voie respiratoire

Pareil à l’huile de cannabidiol, la forme e-liquide permet à l’organisme d’absorber le produit en un temps plus court. Elle se consomme à travers un stylo à vapeur ou dans une cigarette électronique. Cette dernière chauffera le liquide jusqu’à ce qu’il s’évapore. Les effets sont presque immédiats. Il convient de noter que vapoter du CBD aide à l’arrêt du tabac. C’est la méthode d’utilisation la plus prisée.

Ce mode d’administration permet également au CBD d’agir très rapidement. Les fleurs de chanvre, qui sont destinées à l’infusion, peuvent aussi être fumées. Elles sont faites pour les personnes qui ne veulent pas subir les effets de la weed. En outre, elles sont non seulement chères, mais également difficiles à doser. Si elles sont mélangées au tabac, elles deviennent addictives.

D’autre part, les solutions liposomales peuvent également être inhalées à l’aide d’un nébuliseur à ultrasons. Les molécules de cannabidiol sont immédiatement transférées dans le sang. Les effets du produit sont alors à la fois rapides et sans risque. Cependant, ils peuvent disparaître au bout d’une heure et demie. C’est le meilleur choix à effectuer en cas de crise.

En termes de biodisponibilité, l’inhalation est aussi efficace que la voie sublinguale pour administrer le CBD dans le sang.