Le décor est planté ! Le prochain World Cannabis Cup se tiendra dans la chaleur de l’été, le 27 au 29 août, dans le magnifique Westerpark, à Amsterdam. Le plus grand festival de la planète dédié à la culture du cannabis où les breeders et toute l’industrie du monde cannabique se réunissent pour partager leur passion et promouvoir les initiatives de légalisation. En cette occasion, nous avons jugé bon de vous faire un petit topo de l’histoire et de l’intérêt de cet événement. 

La Cannabis Cup : qu’est-ce au juste ?

Pour ceux qui ne le savent pas, la High Times Cannabis Cup est la plus grande compétition de marijuana au monde — ou la bataille des bourgeons, comme beaucoup la surnomment. Lancée à Amsterdam en 1988 par Steve Hager, ancien rédacteur en chef du High Times, la Cannabis Cup est devenue un championnat mondialement reconnu des meilleurs produits à base de cannabis qu’une région donnée peut offrir. 

Il s’agit d’une célébration de 3 jours sur la culture du cannabis, où se présenteront des :

  • Marques ;
  • Produits dérivés ;
  • Producteurs ;
  • Ateliers ;
  • Événements de réseautage ;
  • Conférences. 

Et parmi les principaux centres d’intérêt de la foule s’y tient la prestigieuse compétition mettant en concurrence diverses variétés de marijuana devant un jury international. En tant que « Cup competitive », on compte plusieurs catégories, et les plus connues sont la meilleure :

  • Indica ;
  • Hybride ;
  • Concentrée de CBD

À lire : L’histoire de Jack Herer et du cannabis

Une chouette idée de High Time Magazine 

Oui, c’est bien le magazine High Time, connu pour ses contenus à contre-courant, qui organise la Cannabis Cup depuis 1993. Mais, l’aventure a commencé bien avant, en 1988. Passionné par la plante, c’est Steven Hager, rédacteur en chef du magazine, qui a eu l’idée de lever le cap vers les Pays-Bas pour y juger la qualité des différentes variétés de cannabis. 

À l’époque, l’événement était seulement accessible à un public restreint. La firme a rendu la manifestation publique en 1993. Depuis, de vraies coupes sont alors offertes aux gagnants de chaque catégorie. Et aujourd’hui, les rassemblements sont organisés chaque année entre août et novembre à Amsterdam et cumulent les succès. 

En 2010, High Times a organisé sa première Cannabis Cup aux États-Unis. Et comme la légalisation s’est répandue à travers de nombreux pays, plusieurs événements se tiennent désormais :

  • En Californie du Nord et du Sud ;
  • À Denver ;
  • Dans le Michigan ;
  • À Seattle ;
  • À Portland ;
  • À Amsterdam. 

L’entreprise prévoit d’ailleurs d’étendre le concept dans d’autres villes, sans aucune limite sur sa portée géographique. Mais, peu importe le lieu où se déroule l’événement, Amsterdam reste la ville natale de la Cannabis Cup. 

Point sur le processus de jugement 

De 1988 à 2020, la Cannabis Cup a beaucoup progressé : des jugements clandestins internes à Amsterdam aux premières coupes américaines axées uniquement sur les produits médicinaux, jusqu’à la compétition sous les feux de la rampe d’aujourd’hui, l’événement a connu des hauts et des bas. Le processus de vote évolue également. Le jury est désormais composé d’experts soigneusement sélectionnés, issus de l’industrie du cannabis. 

Pour désigner le vainqueur dans chaque catégorie, plusieurs critères sont évalués. Outre l’arôme, le gout et l’effet, le jury porte une attention particulière au profil terpénique et à la consistance. L’aspect des plantes ainsi que leur réaction à la combustion constituent aussi deux paramètres importants : est-ce que l’herbe brûle vite ? Le bud est-il bien taillé ? Quelle sensation donne-t-il au touché ? Est-il dense ? 

Après évaluation, les juges regroupent les résultats et décernent des trophées et des droits de vantardise aux trois meilleures entrées de chaque catégorie. À première vue, cela ne casse pas de briques. Mais, remporter une coupe au High Times Cannabis Cup n’a pas de prix. Il n’y a tout simplement pas plus grande couronne dans le domaine du cannabis. La notoriété obtenue lors de l’événement a permis à de nombreux breeders de se démarquer dans la stratosphère.

À lire : Les variétés gagnantes des Cannabis cup (1990 à 2020)