La culture de cannabis riche en CBD et pauvre en THC s’accompagne de nombreuses problématiques. Les cultivateurs doivent généralement placer les plants à l’intérieur d’une serre et disposeront à ce titre d’une surface limitée. Dans ce contexte, il convient de tout mettre en œuvre pour optimiser sa production.

La culture en Sea of Green (SOG) répond à ce besoin. Toutefois, cette méthode requiert une bonne compréhension de ses objectifs. Elle ne portera pas non plus ses fruits sans une préparation minutieuse doublée d’une parfaite exécution.

Qu’est-ce que la culture en SOG, Sea of Green ?

La culture en SOG désigne une technique employée pour optimiser la production de ses cultures. Comparée à la méthode classique, celle-ci permet de multiplier par deux sa production tout en divisant par deux la durée de la culture. Ceci est rendu possible en réunissant toutes les conditions requises pour raccourcir la phase végétative. Pour l’expliquer de manière simple, l’objectif est de faire en sorte que la plantation se transforme en une canopée épaisse. 

Cette solution constitue une alternative particulièrement intéressante pour tous ceux qui souhaitent cultiver en intérieur. Que vous disposiez ou non d’une chambre de culture d’une serre miniature, vous pouvez recourir à cette technique pour maximiser le rendement. Malgré ses avantages, elle ne convient qu’aux cultivateurs expérimentés. Le principal concerné doit effectivement réguler de manière optimale la température et l’humidité tout en connaissant les spécificités de la variété de chanvre cultivée. 

À lire : Comment cultiver son cannabis légalement ?

Préparation d’une culture en SOG

Comme évoqué plus haut, le rendement de la culture en SOG dépend de la maîtrise de différents éléments qui affectent la croissance des plants. Néanmoins, pour bien se préparer, en plus d’accorder un soin particulier aux matériels, il faudra également choisir une bonne plante mère. Celle-ci doit être suffisamment robuste et détenir des caractéristiques hors du commun. On prélèvera d’ailleurs une ou plusieurs boutures de ce plant avant de commencer à appliquer la technique. 

Le cultivateur aura également tout intérêt à calculer le nombre de pots qu’il pourra placer à l’intérieur de la serre. Il n’existe aucune restriction à ce propos. Veillez à vous procurer des pots adaptés en tenant en compte des spécificités génétiques des plants de chanvre. Pensez aussi à vous équiper de sources lumineuses de bonne facture. Le rendement tiré de cette technique dépend de la juste répartition de la lumière. Rassurez-vous ! Vous pouvez également utiliser des réflecteurs au lieu d’acheter plusieurs lampes.

À lire : 5 engrais pour cannabis (CBD) naturels faits maison

Comment planter les boutures de cannabis en SOG ?

Après avoir tout réuni et sélectionné minutieusement la plante mère ainsi que les boutures, il est temps de passer à la technique à proprement parler. Pour commencer, il faudra transplanter les plants dans des petits pots. 

Dans les jours à venir, il sera encore nécessaire d’effectuer deux transplantations pour que des pots définitifs accueillent les plantes. Concernant la capacité de ces derniers, tout dépend de la matière qui compose les pots et du type de substrat utilisé. Si vous avez opté pour de la terre, sachez par exemple que le pot final doit avoir jusqu’à 6 litres de capacité. 

Afin d’accélérer la croissance de la plante, les cultivateurs doivent nécessairement employer un simulateur racinaire. Celui-ci aidera le végétal à développer ses racines indépendamment des conditions extérieures. Toujours pour un développement rapide, on taillera les branches secondaires de sorte à n’en laisser que deux ou trois selon les espèces. 

Enfin, sachez que les cannabis CBD doivent faire moins de 50 cm pour qu’ils bénéficient de suffisamment de lumière et afin qu’ils produisent des têtes saines. Selon qu’ils appartiennent à une variété Indica ou Sativa, il faut également prendre des mesures particulières. Les Sativas doivent entrer en floraison avant les Indicas. Ces derniers continuent habituellement leur croissance même en phase de floraison.