Dans le monde, près de 18 millions de personnes sont atteintes de cancer, et on enregistre annuellement 9 millions de décès liés à cette maladie. Le cancer est la deuxième cause de mortalité à l’échelle mondiale, après les maladies cardiovasculaires. 

De nombreux travaux sont aujourd’hui axés sur l’exploitation des effets bénéfiques du CBD, un composant majeur du cannabis, dans le traitement du cancer. Comment agit cette molécule sur les cellules tumorales, quelles sont ses potentialités réelles, et dans quelle mesure contribue-t-elle à l’efficacité des traitements chimio thérapeutiques ? Tour d’horizon de ces questions dans cet article.

Le mécanisme du CBD sur les cellules cancéreuses

Selon les résultats de plusieurs études scientifiques, notamment celle développée par la Faculté de médecine de l’Université de Séoul, en Corée du Sud, le CBD entraîne l’apoptose ou mort programmée des cellules touchées par le cancer colorectal (CRC). La molécule régule et coordonne l’action des nombreuses protéines impliquées dans ce processus. À la suite d’une administration de CBD chez des souris de laboratoire, la production de ces protéines, en particulier celle de la protéine Nova et des espèces réactives de l’oxygène (ERO) est accrue. 

Une autre étude a également mis en évidence que, les agents inhibiteurs des exosomes et microvésicules (EMV), qui se chargent de la communication intercellulaire par le biais de transferts de matériel génétique et de protéines, sont boostés par l’administration de CBD chez des souris. Ces agents et protéines augmentent l’effet des traitements chimio thérapeutiques et réduisent alors la durée de vie des cellules tumorales. 

Les cannabinoïdes (TCH et CBD) peuvent-ils vraiment aider à traiter le cancer ?

Le THC ou tétrahydrocannabinol et le CBD ou cannabidiol sont les deux molécules les plus présentes dans le cannabis. Leurs effets curatifs continuent de faire l’objet d’études scientifiques à l’heure actuelle. L’Institut national américain du cancer (NIC) a avancé que l’utilisation de ces molécules permet de détruire les cellules tumorales et de cette manière de stopper la prolifération de ces cellules dans l’organisme.

Selon le NIH, le THC et le CBD procurent un effet anticancéreux chez des rats et des souris en laboratoire. Le célèbre institut suggère que d’autres études peuvent bloquer la division de ces cellules et empêchent la production de vaisseaux qui irriguent les tumeurs, et ce en protégeant les cellules saines. 

Le CBD est explicitement cité comme ayant une efficacité en laboratoire contre des cancers du sein métastasés en diminuant la taille, le nombre et la propagation des tumeurs. 

Le CBD, un bon complément à la chimiothérapie

L’efficacité du CBD dans la prise en charge de la douleur n’est plus à démontrer. Ces propriétés antidouleur sont déjà officiellement exploitées dans plusieurs pays dans le cadre des chimiothérapies qui sont des traitements lourds. Il convient de rappeler que le CBD n’entraîne aucune dépendance, ce qui est un atout supplémentaire qui s’ajoute aux vertus anti inflammatoires de cette molécule. Bien entendu, la mise en route d’une cure dans le cadre d’un traitement anticancéreux ne doit se faire que sur avis médical.

Le THC se présente comme un allié de taille dans le traitement du cancer en soulageant également des symptômes comme les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie et la radiothérapie. Les résultats des études sur l’efficacité de cette molécule dans la lutte contre l’absence d’appétit et la perte de poids liée à celle-ci sont aussi très encourageants.

En résumé, le CBD a des effets certains contre la multiplication des cellules tumorales, mais ne peut pas encore être prescrit comme un médicament contre le cancer. En revanche, cette substance renforce l’efficacité de la chimiothérapie et de la radiothérapie en réduisant les effets secondaires de ces traitements.

Notre sélection des meilleurs produits au CBD

LA GAMME DE PRODUITS CBD