Depuis que le fonctionnement du système endocannabinoïdal a été découvert, les recherches scientifiques sur les phytocannabinoïdes se sont multipliées. Les différents cannabinoïdes du chanvre se chiffrent à 113 approximativement. Chaque substance chimique possède ses propres caractéristiques. 

Seulement, une plante de cannabis ne renferme que quatre à cinq types de cannabinoïdes, en dehors des autres composés actifs (flavonoïdes, terpènes ou encore vitamines) qu’elle contient. Cette famille de molécules capables d’activer les récepteurs cannabinoïdes du système nerveux ne représente que 0,1 % des constituants du végétal. 

Le delta-9-tétra-hydrocannabinol (THC)

Induisant la sécrétion de dopamine dans l’organisme une fois consommé (par inhalation ou par voie orale), le delta-9-tétra-hydrocannabinol (THC) peut améliorer le bien-être. Toutefois, lorsqu’il est absorbé à forte dose, de nombreux effets secondaires peuvent se manifester, selon le métabolisme des personnes concernées. Désorientation spatio-temporelle, perte de mémoire, crise d’angoisse… La liste est longue. 

En guise de rappel, c’est le premier cannabinoïde à avoir été isolé en laboratoire, en tant que psychotrope. Cette composante du cannabis est toujours perçue par le commun des mortels comme une drogue. C’est pourquoi la consommation et la vente de marijuana (qui abrite une forte proportion de THC) sont interdites dans maints pays dont la France. 

À lire : Différence entre CBD et THC ?

Qu’est ce que le CBN ?

Légèrement euphorisant, le cannabinol (CBN) résulte de l’exposition du THC à l’oxygène ou à la lumière noire. Pour conserver une quantité raisonnable de THC, il est donc recommandé de laisser la ganja à l’abri de l’humidité. Elle doit aussi être cultivée dans un endroit frais, sachant que la molécule se détériore plus rapidement lorsque la température de conservation demeure particulièrement élevée. 

Même si la puissance du CBN ne correspond qu’à 10 % de celle du THC, il peut provoquer une somnolence, une fois consommé en grande quantité. Les adeptes ressentiront aussi de la lassitude ou une perte d’énergie. 

À lire : CBN et CBD : quelle différence ?

Qu’est ce que le CBD ?

Vendu dans les CBD shops et en ligne, le cannabidiol CBD est connu pour ses bienfaits sur l’équilibre émotionnel et psychologique. Il favorise également le relâchement des muscles, en plus d’aider à retrouver le sommeil

Les consommateurs du second cannabinoïde le plus présent dans le cannabis parmi les différents cannabinoïdes du chanvre ne risquent pas de planer. Au contraire, cette substance non dangereuse a vocation à atténuer les conséquences néfastes du THC. De plus, le CBD permet de lutter contre une éventuelle addiction à la drogue, au tabac ou à l’alcool. 

À lire : Full spectrum, Isolate, Broad spectrum : lexique et définition

Qu’est ce que le CBDA ?

Les plantes qui n’ont pas encore subi de transformation regorgent d’acide cannabidiolique (CBDA). Souvent, les non-initiés confondent ce constituant du chanvre avec le cannabidiol, qui en découle d’ailleurs. 

En entamant un processus de décarboxylation, il est possible de faire muter la substance chimique pour qu’elle devienne du CBD. Pour ce faire, il suffira de la cuire, de la fumer ou de la vapeur. En revanche, le phénomène se produit naturellement lorsque le cannabinoïde est asséché au soleil. Une séance de catalyse permet également de détacher l’atome de carbone de la molécule.  

À lire : CBD VS CBDA : quelles sont les différences ?

Qu’est ce que le CBG ?

Au même titre que le CBD, le cannabigerol (CBG), qui est faiblement concentré (moins de 1 %) dans le chanvre, n’engendre pas d’effet psychoactif. Il se désintègre une fois le cannabis transformé en huile, en gélule ou en produit alimentaire. Cependant, cette cellule souche du cannabinoïde peut être trouvée en plus grande quantité dans les plantes exploitées dans l’industrie textile. 

Cette substance mineure régule le cycle du sommeil, en plus d’apaiser certaines douleurs. Néanmoins, un dosage important favorise la sédation. De même, une fois le CBG mélangé au THC, les fumeurs de cannabis risquent d’en ressentir plus intensément les effets. 

À lire : CBD vs CBG : quelles sont les différences et ce qu’il faut savoir

Parmi les autres cannabinoïdes intégrés à l’herbe médicinale figurent par exemple le :

  • Cannabitriol (CBTL) ;
  • Cannabielsoin (CBE) ;
  • Delta-8-tétra-hydrocannabinol (delta-8-THC) ;
  • Cannabichromène (CBC) ;
  • Cannabinodiol (CBND) ;
  • Cannabicyclol (CBL).