Le vocabulaire du cannabis est riche et subtil. Il y a de quoi s’y perdre quand on est néophyte. Même les responsables politiques en perdent leur latin quand il emploie à tort des mots comme « commerce de stupéfiants », « légalisation » ou encore « décriminalisation ».

Force est de reconnaître qu’avec ses centaines de composants, le cannabis déroute même la communauté scientifique dont le rôle est d’étudier les effets de cette plante complexe. Résine, shit, kif, weed, THC, CBD, herbe, l’équipe de CBD Dundees vous livre un éclairage sur les termes populaires utilisés lorsque l’on parle de ce véritable chef-d’œuvre de la nature.

Cannabis (chanvre)

Le mot cannabis fait frémir certaines personnes. C’est l’appellation botanique du chanvre. Les deux noms désignent donc une même espèce végétale qui a cependant deux visages : celui d’un produit utilisé dans l’industrie (agroalimentaire, cosmétique cbd, carburant, lubrifiant, isolation, textile et bâtiment) et celui d’un produit psychotrope. La seule différence se trouve dans la teneur en substances psychoactives qui varie d’une plante à l’autre.

À lire : Tête cannabis | meilleures têtes au cannabis CBD

Tétrahydrocannabinol (THC)

Le THC est le composant du cannabis le plus connu. Cette molécule est responsable des effets psychoactifs de la plante. On parle ici de l’ivresse et de la modification de la perception mentale du consommateur sur lesquelles est fondé le qualificatif de drogue. La concentration en THC n’est pas la même pour toutes les variétés, les parties de la plante et la forme consommée.

Le mode de consommation du cannabis peut également abaisser le taux de THC. Addictive, cette molécule est pointée du doigt par la communauté scientifique, et par les politiques qui mettent en avant les risques de désocialisation qu’il représente. Dans l’Union européenne, seules sont autorisées les variétés ayant une teneur en THC inférieure à 0,2 %.

À lire : Quelle différence entre CBD et THC ?

Herbes, fleurs de cannabis (marijuana, beuh…)

Ces termes sont très populaires chez les jeunes consommateurs. Le joint désigne la forme fumée du cannabis, tandis que les feuilles, les tiges et les graines sont regroupées sous le terme générique « herbe ». Étant donné que dans de nombreux pays et à des époques diverses, la consommation de cette plante connaît de nombreux contextes et particularités, il est normal de rencontrer des appellations locales que seuls les habitants d’une région connaissent.

Il convient de savoir que la fameuse marijuana fait référence à l’herbe issue du chanvre indien, l’équivalent en français est tout simplement la Marie-Jeanne. La beuh est la version en verlan de l’herbe, tandis que weed est la traduction anglophone. Colombienne, sensmilia, ganja ou encore skunk ont aussi leurs adeptes. Au Maghreb, le terme kif est utilisé pour nommer le mélange de tabac et d’herbe. Enfin, comme le nom l’indique, la fleur ou tête désigne littéralement ces parties de la plante.

À lire : Comment consommer la fleur de CBD ?

Résine de cannabis (haschich, shit…)

Le haschisch ou hash n’est autre que l’appellation la plus usitée pour appeler la résine de cannabis. Il est obtenu par extraction directe de la plante, alors que l’herbe pure subit un procédé de séchage. Le shit désigne la même chose que le haschisch, mais en version moins concentrée ou résiduelle. Il est souvent coupé avec d’autres substances pour en augmenter le volume et le poids.

On parle de skuff ou de pollen quand la résine est concassée pour donner une matière fine. Le produit a été passé au tamis, ce qui élimine les morceaux de tige et les petites excroissances. Moins gras que la résine courante, le skuff a un aspect poudreux et une consistance moins collante.

Le cannabis CBD, légal en France

Le sigle CBD a fait une entrée remarquée chez les consommateurs de cannabis, mais également dans la presse et chez les politiques il y a quelques années. Cette molécule non addictive et non psycho active, qui peut être utilisée à des fins thérapeutiques, se partage actuellement la vedette avec le THC qui, lui, est illégal. On peut la consommer sous diverses formes : huiles cbd, fleurs cbd, e-liquides cbd… Vous pouvez trouver chez CBD Dundees une gamme intéressante de produits à base de CBD.

Vous aurez la garantie d’avoir un interlocuteur fiable, quel que soit le vocabulaire que vous utilisez.

À lire : Est-ce légal de consommer du CBD ?