Le skuff de cannabis est une substance extraite du chanvre connue pour sa forte concentration en THC. Il représente la forme la plus concentrée du cannabis, avec une puissance deux fois supérieure à celle de l’herbe séchée.

Il se présente sous la forme d’une poudre, dont la couleur peut varier du jaune au vert. Il contient tous les principes actifs présents dans le cannabis, tels que le THC, le CBD ainsi que les terpènes.

Son extraction est à la portée de tous, avec des équipements adaptés. Notre article explique le processus à suivre ainsi que les modes de consommation possibles.

Qu’est-ce que le skuff ?

Le skuff est une extraction de résine, issue des feuilles ou des fleurs de cannabis. Il provient notamment des plantes femelles, qui sont riches en trichomes glandulaires.

Cette substance est composée essentiellement de trichomes. Pour l’obtenir, il faut tamiser l’herbe afin d’isoler la résine du reste de la plante. La substance obtenue est ce qu’on appelle communément skuff ou kief.

Le haschich est issu de cette même substance, après l’avoir traitée avec de la chaleur ou bien une presse industrielle. Toutefois, celui-ci se distingue du skuff par sa couleur plus sombre et sa texture compacte.

Concernant le skuff, il peut prendre une couleur jaune ou une nuance verte, selon la proportion de matière végétale associée aux trichomes. Il est collant au toucher, et peut se disperser facilement sous l’effet d’un courant d’air.

Comment préparer le skuff ?

Pour l’extraction du skuff, il est nécessaire de s’équiper d’un récipient et d’un tamis. Celui-ci peut être en soie, en nylon, voire en acier inoxydable. La qualité de la résine obtenue varie cependant en fonction de la taille du tamis, de celle de ses mailles et de son usage unique ou non.

L’extraction se fait en deux étapes. Les plantes de cannabis doivent être séchées dans un premier temps. Il faut ensuite procéder au tamisage. Pour cela, le tamis doit être fixé sur le récipient, qui sert à récupérer la résine.

Le tamisage s’effectuer pendant quelques minutes. Après une première extraction, la matière végétale peut être conservée pour un deuxième passage. Quant à la résine récupérée dans le récipient, elle peut servir pour la consommation.

À lire : Recette de space cake au cannabis

Cannabis skuff méthode la consommation

Au Maroc, pays où le Skuff est populaire, les consommateurs se servent d’une pipe large, appelée sebsi, pour le consommer. Il est souvent mélangé avec du tabac, des feuilles ou des têtes de cannabis, ou d’autres plantes locales qui remplacent le tabac.

Le consommateur peut aussi se servir d’un vaporisateur pour résine pour le consommer. Une autre possibilité consiste à mélanger le skuff avec du propylène glycol et de la glycérine végétale afin d’obtenir un e-liquide. Ces deux modes de consommation nécessitent toutefois une résine d’excellente qualité.

Le consommateur peut évaluer la qualité du skuff par sa couleur. Il est de bonne qualité si sa couleur accentue sur le doré. En revanche, un aspect verdâtre indique qu’il contient une quantité importante de matière végétale. On peut aussi l’approcher d’une flamme. Si des bulles se forment, cela signifie que le skuff contient essentiellement des cannabinoïdes et des terpènes.

À défaut d’avoir une pipe ou un vaporisateur, le consommateur peut diluer le skuff dans une boisson chaude, du café par exemple, l’utiliser en cuisine ou le mélanger avec un joint, afin d’avoir un effet plus puissant.

Le skuff séduit particulièrement pour sa forte concentration en cannabinoïdes et pour l’effet puissant qu’il procure. Il faut toutefois utiliser la bonne technique pour l’extraire afin d’obtenir un produit de qualité et en tirer le meilleur profit.

À lire : Comment consommer la fleur de CBD ?

NOTRE SÉLECTION DES MEILLEURS PRODUITS AU CBD

LA GAMME DE PRODUITS CBD