Le cannabis se légalise progressivement dans ce pays d’Asie du Sud-Est. Sa consommation se démocratise peu à peu depuis quelques années, ses feuilles n’étant plus considérées comme des stupéfiants. Des représentants du gouvernement ont réclamé effectivement sa décriminalisation. Depuis le début de l’année 2017, la culture du chanvre à usage médical n’a plus été interdite dans une partie nord de la Thaïlande.

Légalisation du commerce de cannabis en Thailande

Depuis le retrait des feuilles de cannabis de la liste des stupéfiants, le commerce de produits dérivés a fait son apparition sur le marché en Thaïlande. Parmi les cafés spécialisés, on distingue :

  • Taste of Ganja, à Prachinburi ;
  • 420 Cannabis Bar, à Bangkok.

Chez Taste of Ganja, les consommateurs peuvent commander par exemple des feuilles de cannabis frites. L’établissement est affilié à Chao Phraya Abhaibhubejhr, le centre hospitalier ayant créé la première clinique de cannabis thaïlandaise en 2019.

Quant à 420 Cannabis Bar, il sert à ses clients des boissons au cannabis, parmi lesquelles on peut citer :

  • La Stoner Plummer (du soda aux prunes) ;
  • La Herbs Party (du thé au citron).

À cet endroit, ils peuvent également déguster des :

  • Happy Brownies ;
  • Biscuits Fly High.

Kanom Siam s’est également mise à ajouter du cannabis à certains des mets qu’elle sert à ses clients. Il s’agit d’une boutique de desserts également installée dans la capitale de Thaïlande. Il est possible d’y trouver des crêpes thaïlandaises à la weed.

À lire : La Légalisation du Cannabis en France

Soutien du département de médecine traditionnelle et alternative

Le département encourage l’utilisation du cannabis, du moment qu’il contient peu de THC, sachant que les têtes qui en renferment sont encore classées dans la liste des stupéfiants. Il a même déjà organisé un événement d’information qui a duré deux jours à Nonthaburi, près de Bangkok. Celui-ci a consisté à informer les personnes présentes sur les diverses utilisations de la weed. Des conseils ont été donnés sur la manière d’utiliser les :

  • Fibres et les tiges du chanvre pour fabriquer des textiles ;
  • Feuilles pour concocter du thé au cannabis.

À lire : Plus de 60 élus et méde­cins réclament la léga­li­sa­tion du canna­bis

La Thaïlande, premier pays d’Asie du Sud-Est à autoriser légaliser le cannabis médical

Il y a trois ans, le gouvernement thaïlandais a soutenu un projet de loi qui facilite la recherche sur le cannabis médical. En effet, il a annoncé que la prescription de ce dernier pour raison médicale sera légalisée. C’était une grande première dans le Sud-Est asiatique. Le Parlement a alors fini par autoriser l’exportation et l’importation de la plante, sous le contrôle de l’État.

Vers le début de l’année 2019, la libéralisation du cannabis était au cœur du programme du parti Bhumjaithai et la première unité de production a déjà été mise en place. Quelques mois après, le ministre de la Santé a annoncé son intention de modifier la loi de 2018 sur l’usage médical de la plante, estimant cela bénéfique pour l’économie thaïlandaise. Tous les praticiens de la médecine traditionnelle sont ainsi autorisés à le prescrire en toute légalité. Peu de temps après, l’huile et les graines tirées du chanvre ont été retirées de la liste des stupéfiants.

À lire : 7 records du monde du cannabis

En Thailande des projets de formation sur le cannabis

En 2019, un hôpital situé dans la province de Prachin Buri a organisé une formation sur l’usage médical et la culture du cannabis. Soulignons qu’il a obtenu actuellement l’autorisation d’en produire. 

Près de la capitale thaïlandaise, l’université de Rangsit a également lancé des programmes d’éducation sur la weed. En effet, elle propose une formation sur le cannabis, nommée les ganja studies. Il est bon de noter que cette faculté a créé le premier institut de recherche sur le cannabis médical en Thaïlande.

En raison de l’évolution de la législation sur le cannabis en Thaïlande, le ministère de l’Éducation a même voulu mettre en place des cours sur ses inconvénients et bienfaits au sein des écoles.